Vous lisez en ce moment
Parenthèse… Florence Nicolas – C’est pas grave maman…

Parenthèse… Florence Nicolas – C’est pas grave maman…

L’actrice Florence Guérin, une quarantaine de films à son actif, prend ici le prénom de son fils décédé,Nicolas, comme nom de plume. Afin de nous délivrer un récit poignant, suite à un terrible accident de la route qui a vu la mort de son enfant, alors âgé de 5 ans et demi . S’ensuivirent pour Florence, dans la douleur que l’on devine, cinq opérations, rééducation, fauteuil roulant et épreuves multiples. Ce livre-récit émouvant, est un courageux témoignage de celle qui a perdu son fils, mais aussi la bataille juridique pour adopter un autre. Michel un petit roumain qu’elle n’a pu adopter, après un espoir naissant important. Elle le considérait déjà comme un des siens. Hélas, les lois internationales oublient les élans du cœur. Alors dans un autre combat, Florence dénonce la loi Nicholson qui s’oppose aux adoptions internationales. Elle interpelle sans cesse associations et politiques. Pousse des portes…

Nul doute que le livre-récit de Florence Nicolas “Ce n’est pas grave maman”, expression très usitée par son enfant au temps des rires et regards complices, saura captiver votre attention. Et vous rappeller que l’on peut toujours s’en sortir malgré une si terrible douleur.

Retenons la conclusion de Roman Polanski à l’égard de l’auteure : Florence est un soldat. Elle traverse la vie et ses épreuves avec une dignité et un courage hors du commun…”

Voir aussi
Elodie Gaubert

( Premium Éditions )

Comment avez vous trouvez l'article ?
Excited
1
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0
Voir les commentaires (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Revenir en haut
X