The Point Newsletter

Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error.

Follow Point

Begin typing your search above and press return to search. Press Esc to cancel.
Image Alt

« My Generation », l’autobiographie de Roger Daltrey, prouve que « the kid is alright ! »

« My Generation », l’autobiographie de Roger Daltrey, prouve que « the kid is alright ! »

Roger Daltrey, le chanteur des Who, donne sa version des 50 dernières années, voire plus. Réponse à l’autobiographie de Pete Townshend parue en 2012 ?

On le pressentait, mais cette autobiographie honnête et sans fioritures publiée cinq ans après celle de Pete Townshend, le confirme : Roger Daltrey, le chanteur des Who, est un gars bien, avec les pieds sur terre, même s’il a une fâcheuse tendance à lancer son micro en l’air dès qu’il monte sur une scène, car comme il l’avoue, “je ne savais pas quoi faire de mes mains pendant que les autres faisaient leurs solos !”. De son enfance misérable aux délires de Keith Moon en passant par le génie tourmenté de son guitariste, Daltrey ne cache rien, partageant dans les grandes lignes avec Townshend, la même lecture de leur relation et des événements… Si ce n’est quelques désaccords artistiques (QuadropheniaLifehouse) et une bien moins grande mansuétude à propos des deux managers camés qui ont escroqué le groupe durant des années. Surtout, Daltrey ne se donne pas systématiquement le beau rôle, conscient d’avoir évité l’usine en devenant une rock-star, avec tous les avantages que cela comporte : “Pendant le tournage de ‘Tommy’, j’ai passé une journée entière allongé par terre entre les jambes de Tina Turner pendant qu’elle se trémoussait au-dessus de moi”. Un gars bien décidément, Roger.

Denis Roulleau

Rolling

Marc FICHELLE, créateur et directeur de France Pass TV.

Laissez un commentaire

Ajouter votre commentaire ici