The Point Newsletter

Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error.

Follow Point

Begin typing your search above and press return to search. Press Esc to cancel.
Image Alt

Festival de Carcassonne : la prêtresse folk Joan Baez à l’affiche

Festival de Carcassonne : la prêtresse folk Joan Baez à l’affiche

L’icône des années 1960 a été l’une des premières chanteuses engagées. Plus de cinquante ans plus tard, elle est toujours aussi impliquée. Elle sera cet été à l’affiche du festival de Carcassonne !

Joan Baez, 78 ans, adore jouer contre son image de matriarche de la folk sereine et hyper sérieuse. Elle arbore un tatouage représentant une série de cercles et de flèches qui entourent son poignet droit et qu’elle s’est faite faire lors d’un voyage en Nouvelle-Zélande avec son fils Gabe. « La plupart des mères diraient « Oh, chéri, vraiment ? ». Elle a dit : « Ooh, je peux m’en faire un aussi ? » ». En 2010, lorsqu’elle a été invitée à donner une représentation à la Maison Blanche, Baez a refusé la demande de Michelle Obama de chanter « If I Had a Hammer ». « C’est la chanson la plus énervante, a-t-elle déclaré. Je leur ai dit « If I had a hammer…je préfère me cogner la tête. Je ne la ferai pas » ».

« Joan a cette attitude rock & roll face à la vie, la liberté et l’amour, déclare l’auteur-compositeur-interprète Bob Neuwirth qui connaît l’artiste depuis son époque folk-club des années 1960, lorsqu’elle était à Cambridge dans le Massachusetts. « Elle était tellement courageuse qu’elle pouvait défoncer des portes ». Baez a régulièrement participé à des manifestations, en particulier dans les années 1960, militant pour la paix. « Ça demandait beaucoup de courage d’être non violent, déclare Neuwirth, en particulier lorsque les gens avaient des matraques, des chiens, des menottes et toute cette merde ».

Née à Staten Island, fille d’un physicien qui rejetait le travail de prévention pour privilégier l’éducation et le pacifisme, elle a grandi en Californie, a déménagé dans la banlieue de Boston avec sa famille à la fin des années 1950 et a commencé à chanter dans des cafés de la région. En 1960, à 19 ans, elle a sorti son premier album, Joan Baez. Une collection de ballades traditionnelles chantées sur un ton soprano cristallin, qui a surpris tout le monde en se classant dans le Top 20. Baez est devenue une icône et a influencé une génération de nouveaux chanteurs. « C’est grâce à cet album que j’ai appris la guitare et que je chante aujourd’hui, déclare Emmylou Harris. Elle était là, seule sur scène, contrôlant complètement les choses ».

S’enchaînent des disques matérialisant son évolution dans la société et l’industrie musicale. De Blessed Are…, Come from the Shadows, Where Are You Now, My Son à Blowin’ Away, sorti en 1977 jusqu’à une période de doutes, dans les années 90. Doucement, Baez a commencé à travailler sur la reconstruction de sa carrière. En 2003, elle a enregistré Dark Chords on a Big Guitar, une collection décousue de chansons avec Ryan Adams, Natalie Merchant, entre autres. Son album studio suivant, Day After Tomorrow sorti en 2008, plus folk, a remporté une nomination aux Grammys. Steve Earle qui produisait l’album se souvient qu’elle avait refusé de s’attaquer à une chanson sur Mohamed Ali. « Elle ne voulait pas chanter une chanson sur un boxeur, se souvient Earle. Elle est vraiment engagée contre la violence. Ce qui est important pour elle, c’est qu’elle soit en phase avec ses croyances ».

L’année dernière Baez a sorti un opus apaisé ; Whistle Down the Wind. Cet opus, le premier depuis dix ans, compile des chansons écrites par Tom Waits, Mary Chapin Carpenter ou encore Josh Ritter. Un retour aux sources qui a propulsé la chanteuse sur les scènes du monde entier, pour un grand trek d’adieu. Après une immense tournée en salle, elle compte bien embrasser les foules des festivals ; dont celle de Carcassonne. Elle s’y produira le 15 juillet prochain.

Retrouvez ici toutes les informations sur le line up et les réservations du Festival de Carcassonne.

Marc FICHELLE, créateur et directeur de France Art TV.

Laissez un commentaire

Ajouter votre commentaire ici