Vous lisez en ce moment
Hommage à Michel DELPECH par Jean-Loup Othenin-Girard

Hommage à Michel DELPECH par Jean-Loup Othenin-Girard

Hommage à Michel DELPECH par Jean-Loup Othenin-Girard
Hommage à Michel DELPECH par Jean-Loup Othenin-Girard
Voir la galerie

“Voici la fin de mon chemin, sur terre, Je suis à toi, accueille-moi, mon Père, Voici mon âme, Séchez vos larmes, mes frères, Je m’en vais là où brille la Lumière (…) Adieu, la Vie (…) L’Éternité commence…”

Ces paroles sont magnifiques. Ce sont celles du dernier titre de Michel DELPECH (“la Fin du Chemin”). Un dernier message avant son dernier voyage.

C’était le 2 janvier 2016, l’année commençait à peine et lui déjà, il nous quittait. Michel DELPECH tirait sa révérence, comme on dit. Fini le charme et l’élégance de cet homme devenu si populaire qu’il a su accompagner nos moments d’existence; et dont le départ nous rappelait soudain combien la vie sensible est fragile et précieuse.

En ce début janvier 2020, il aurait 73 ans s’il était encore avec nous… 73 ans, comme dans sa chanson “Quand j’étais chanteur”.

“La Fin du Chemin” fait allusion au début de ce même chemin. Pour Michel DELPECH, c’était le 26 janvier 1946.

Or justement, le 25 janvier prochain, à la veille du 74ème anniversaire de sa naissance, Michel DELPECH sera honoré par la ville de la FERTÉ-SAINT-CYR, dans le département du LOIR-ET-CHER, où Michel allait en vacances quand il était enfant.

“Ma famille habite dans le Loir-et-Cher,
Ces gens là ne font pas de manière…”
Vous vous souvenez…?

Eh bien, ce soir là, à la FERTÉ-SAINT-CYR, une soirée spéciale sera consacrée en l’honneur de la mémoire de Michel DELPECH, avec notamment un émouvant concert hommage de Patrice MEGE qui interprétera les plus grands titres de l’artiste.

Voir aussi

Et j’ai le plaisir et l’honneur d’aller remettre ce portrait de Michel DELPECH, que j’ai fait spécialement pour l’occasion, à la ville de la FERTÉ-SAINT-CYR, en présence de proches de l’artiste et notamment de celle dont le prénom fait encore fredonner et évoque la bienveillance : LAURETTE.

“C’était bien, c’était chouette…
On y retournera… ”

Car les chansons ne meurent pas,
elles vivent dans nos mémoires…

https://www.facebook.com/jlotheningirard/

Comment avez vous trouvez l'article ?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0
Voir les commentaires (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Revenir en haut
X