Now Reading
Marseille : visite guidée au cœur de la fibre et de la 5G d’Orange

Marseille : visite guidée au cœur de la fibre et de la 5G d’Orange

Installation de la fibre optique et passage de la 4G à la 5G, suivez pas à pas les nouvelles mutations des réseaux de téléphonie et d’internet d’Orange.

Orange vient d’inviter la presse à visiter l’un de ses dix centraux de Marseille, là où s’interconnectent lignes téléphoniques fixes, internet et antennes pour les mobiles de plusieurs quartiers. L’occasion de découvrir l’envers du décor et de parler des progrès techniques à venir. Et très vite avoir la fibre ou ne pas avoir la fibre devient la question. Et il ne s’agit ni d’alimentaire ni de textile mais bien d’accès à internet. Rapidité de connexion, multiplicité des écrans, le déploiement de la fibre optique est l’un des plus grand chantier mené en ce moment en France avec 20 millions de kilomètres de fibre déjà installés soit 500 fois la circonférence de la terre !

Alors, qu’en est-il dans notre département ? « Dans les Bouches-du-Rhône 480 000 prises sont éligibles à la fibre dont 160 000 à Marseille, explique Valérie Thérond, la directrice d’Orange grand Sud Est, quand on déploie la fibre il faut d’abord construire le réseau de rue et cette étape est réalisée à 90 %. Et ensuite sur les immeubles, pour arriver jusqu’à l’abonné nous en sommes à peu près à 50 % ». Marseille devrait être totalement fibrée d’ici la fin de l’année 2021 alors que certaines villes du département pourraient l’être un peu plus tôt, en fonction de leurs débits respectifs.

De l’âge du cuivre à l’âge de la lumière

Alors que les réseaux historiques des lignes téléphoniques étaient en cuivre, même encore aujourd’hui pour l’ADSL qui permet déjà le haut débit, la fibre optique, elle, est faite d’un tube en verre ou en plastique, aussi fin qu’un cheveu, et par lequel passe de la lumière. C’est cette lumière qui véhicule l’information à la vitesse de 300 000 kilomètres par seconde. Les conséquences en termes de débit sont donc très appréciables pour les utilisateurs. « En moyenne dans un foyer français on compte 7 écrans connectés (TV, ordinateurs, tablettes et smartphones confondus. NDLR), explique Fabien Finucci, le délégué régional Marseille Provence d’Orange, et quand les 7 écrans sont connectés en même temps, l’ADSL parfois tire un peu la langue, il a un peu de mal… Alors qu’avec la fibre optique on a des débits bien supérieurs et avoir 7 écrans connectés, ou même plus, ne pose aucun problème. Le débit moyen de l’ADSL en France est de l’ordre de 8 Méga alors qu’avec la fibre optique on peut monter à 1000 Méga, comme avec la 5G d’ailleurs, ce qui permet des usages quasiment infinis à son domicile. »

La 5G en test à Marseille

Pas besoin d’être un geek ou un spécialiste des smartphones pour connaître la signification de 3G ou 4G : réseau mobile de troisième ou quatrième génération. Mais on n’arrête pas le progrès et la 5G arrive à grand pas. Elle est en test à Marseille en ce moment où une centaine d’antennes 5G seront installées d’ici la fin de l’année.

Le réseau mobile de 5ème génération sera indispensable notamment pour gérer les véhicules autonomes ou encore piloter des robots à distance. « Le temps de réponse de la 5G est de l’ordre d’une milliseconde, poursuit Fabien Finucci, c’est plus rapide que l’être humain, alors que le temps de réponse de la 4G est plutôt de 30 à 40 millisecondes. Cela va permettre de nouveaux usages qui n’existent pas actuellement, notamment pour les véhicules autonomes. Sans 5G il n’y aurait pas de véhicules autonomes parce que les voitures vont communiquer entre elles grâce à la 5G et il faut avoir des temps de réponse très rapides pour éviter que les véhicules se rencontrent à un carrefour de manière inopinée ».

Autre usage, le pilotage des robots à distance. ” L’industrie 4.0 ” hyper connectée ne pourra pas s’en passer. Dans le domaine médical une opération chirurgicale a déjà eu lieu, une première mondiale, grâce à la 5G et le chirurgien a piloté des robots qui agissaient sur le patient dans un bloc opératoire à distance. De plus, la 5G permettra la multiplication des objets connectés, ce que les spécialistes appellent : ” l’internet des objets “. Qu’ils soient chez les usagers dans leurs foyers avec la domotique par exemple ou dans des entreprises ou même des institutions, on estime entre 20 et 30 milliards la quantité des ces futurs objets connectés. Sur ce terrain la 4G  est complètement dépassée alors que la 5G permettra de connecter 1 million d’objets au kilomètre carré. Ce qui devrait laisser un peu de marge pour que tout un chacun puisse jouer sans limitation avec ses gadgets électroniques préférés.

Orange va démarrer une phase de test pour la 5G à Marseille avec des mobiles utilisés par ses salariés puis une autre phase se fera avec des clients. Après l’ouverture des enchères sur les fréquences entre les différents opérateurs de téléphonie mobile, qui devrait avoir lieu d’ici la fin de l’année, on peut espérer le déploiement de la 5G au cours du deuxième semestre 2020.

En vidéos : les interviews de Valérie Thérond, directrice d’Orange grand Sud Est et de Fabien Finucci, délégué régional Marseille Provence d’Orange; et, une démonstration de soudure de deux fibres optiques.

(Interviews et images : Rémy Reponty pour Maritima médias.)

What's Your Reaction?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0
View Comments (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Scroll To Top
X